Connexion

Connexion

Les rendez-vous d'Écopôle

 Les « rendez-vous d'Écopôle » permettent de conforter la connaissance et la culture commune au sein du réseau de l'environnement sur un sujet d'actualité  et de valoriser l'expertise des acteurs du réseau sur le sujet en question. Ce sont également des espaces d'échange et d'interconnaissance entre acteurs, et, entre les acteurs et les habitants de l'agglomération, voire du département.

 

Programme 2018

Densification/Etalement urbain - Et la nature en ville dans tout ça ?

Prochain RDV d'Ecopôle REPORTE 1ere QUINZAINE DE SEPTEMBRE, à Écopôle (17 rue de Bouillé)

Nantes Ile de NantesL'accroissement de la population métropolitaine nantaise depuis plusieurs décennies induit un phénomène accru d'artificialisation de l'espace (construction de logement, développement d'infrastructures de transport), en limite périphérique mais également au cœur de la métropole. Dans quelle mesure, les enjeux de biodiversité et de connexion écologique sont-ils pris en compte dans les projets locaux de développement urbains ?

  • Etat des lieux ; apports et limites de la réglementation en vigueur
  • Quelle est la pertinence des démarches de densification et d'étalement urbains, et dans quelle mesure sont-elles maîtrisées ?
  • Quels sont les impacts des nouvelles constructions urbaines sur la biodiversité locale ?
  • De quelle manière les aménageurs intègrent-ils les enjeux de nature en ville dans leur projet ?
  • Le modèle de métropolisation est-il le seul envisagé ? Un développement équilibré des territoires émerge-t-il ?

Intervenants :

  • Olivier Ganne de l'association Bretagne Vivante
  • Caroline Gehrke de l'agence Phytolab
  • Nantes Métropole (intervenant à confirmer)

Inscriptions en ligne ICI (attention nombre de place est limité à 35 inscrits)

Animation :

  • Denis Clavreul, administrateur à Ecopole

Format des Rendez-vous d'Écopôle :

- intervention d'un membre du réseau et d'un expert sur une question en débat suivi d'échanges

- durée : 1h30/2h de 18h à 20h, suivi d'un temps convivial

- lieu :  à Écopôle, 17 rue de Bouillé à Nantes

- Nombre de places disponibles : 35 personnes maximum

Inscription recommandée. Gratuit

 

LES RDV PRÉCÉDENTS :

Le 15 mai 2018 : Méthanisation et Compostage, vrai ou faux amis ?

La production de biogaz se développe avec un fort besoin de matières fermentescibles. Ce développement ne risque t-il pas de dégrader la qualité du retour à la terre de la matière organique.

  • Quel état de la production de biogaz en France et dans l'agglomération ?
  • Comment et sous quelles conditions produire du biogaz ? quels en sont les enjeux ?
  • Le compostage état des lieux, puis enjeux et perspectives ?
  • Quel développement harmonieux à l'échelle de Nantes Métropole ?

Intervenants :

  • Philippe Weisz, responsable du service énergie de Nantes Métropole
  • Jean François Cerles, directeur territorial de GRDF
  • Pascal Retière, co-fondateur de Compost In Situ

 

Le mercredi 6 décembre 2017 : Partageons la rue !

  • cours 50 otages novembre 2012Comment concilier au mieux les déplacements piétons, vélos, voitures à Nantes et dans l'agglomération ?
  • Quelle évolution des comportements est nécessaire pour mieux accorder nos pratiques sur l'espace public ?
  • Quels sont les nouveaux usages de mobilité dans l'hyper-centre ?

Les intervenants :

  • Laurent FOUIN, spécialiste de mobilité durable à l'AURAN, agence d'urbanisme et prospective sur l'agglomération,
  • Anne-Sophie MAURICE & Sara GUILLET responsables d'études et promotion de l'unité Déplacements à Nantes Métropole,
  • François PROCHASSON de l'association Rue de l'Avenir
  • Annie-Claude Thiolat, présidente de l'association Place au Vélo

Et avec vous, pratiquants individuels et associations , afin de partager nos expériences, et notre vision d'une rue apaisée en ville.

Le résumé :

Près de 35 personnes ont participé à ce RDV D'Écopôle consacré à la problématique du partage de la rue.

Les 4 intervenants nous ont apportés leurs éclaircissements sur les enjeux de mobilité, de sécurité et de partage de la rue.

Tout d'abord, Laurent FOUIN de nous a apporté un regard d'expert sur la mobilité sur l'agglomération nantaise. Il nous a présenté les pricipaux chiffres qui caractérisent cette mobilité, un dynamisme démographique qui fait progresser les déplacements, l'amélioration des pratiques individuelles qui ne s'accompagne pas encore d'une diminution des volumes de déplacements en voiture… Pour lui la collectivité à 3 leviers en matière de déplacements : régulation, communication et sensibilisation, investissement et développement.

Les agents de Nantes Métropole nous ont ensuite présenté les solutions mises en œuvre par la politique publique pour apaiser les conflits dans un espace partagé. Des aménagements qui régulent (exemple des Zones à Trafic Limité), des outils de communication et de sensibilisation, l'accompagnement d'écoles dans des programmes d'éco-mobilité…

Le regard de l'association Rue de l'avenir a apporté une autre vision, la volonté de reconcquérir la ville face à l’occupation abusive de l’espace urbain par les voitures. La rue n’est pas en effet seulement un espace de circulation, c’est aussi et surtout un espace de vie. Plusieurs mesures visant à atteindre ces objectifs ont été présentées, dont la ville à 30, un aménagement non « auto-centré », la rue comme espace de rencontre, de détente et de jeu…

Pour l'association Place au Vélo, qui promeut l'usage de la bicyclette mais plus généralement des modes actifs, il y a plusieurs intérêts à les promouvoir (intérêts économiques, environnementaux et de santé publique). L'essor des mobilités actives oblige de plus en plus à devoir partager la voirie ce qui est un défi pour ces nouveaux usagers : non respect de la réglementation par certains usagers, individualisme et incivilités, aménagement non adaptés… Pourtant les outils existent pour permettre ce partage de la voirie. Il suffirait de bienveillance entre usagers, de moins de voitures, du respect du code de la route (sanctions) et d'aménagements adaptés… une vraie volonté politique pour faire reconnaître le vélo comme moyen de transport à part entière.

Les échanges ont par la suite beaucoup tourné autour de ces derniers points sans y trouver réellement de réponse. La question de la place des nouveaux engins de mobilités a été posée, avec un vide réglementaire les concernant...

Les supports de présentation :


 

Le 13/06/2017 : Les fraises aiment-elles le plomb ?

Que savons-nous de la qualité sanitaire des sols à Nantes, alors que l'engouement pour le jardinage urbain s'amplifie ?stock photo 211526097 fraises

Quelles pollutions, de quelles origines ?

Quelles conséquences sur les plantes consommées ?

Y a-t-il des remèdes, des alternatives ?

Où en est la recherche ?

L'équipe de Thierry Lebeau, spécialiste de la pollution diffuse des sols à l'Université de Nantes, Pierre-Yves Le Brun, élu chargé des jardins familiaux, Marie-France Ringeard, chargée des jardins familiaux au Service des Espaces Verts, des associations ou personnes pratiquant le jardinage urbain, partageront leurs connaissances et leurs expériences pendant cette soirée d'échanges.

Intervenants :

 

  • Béatrice BECHET : chercheuse au laboratoire Eau et Environnement de l'IFSTTAR (Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux), spécialiste des questions de pollution des eaux et sols urbains
  • Thierry LEBEAU, enseignant-chercheur à l'Université de Nantes, spécialiste de la pollution des sols et de la microbiologie des sols
  • Cécile Le GUERN, ingénieure de recherche au Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM). Marie-France RINGEARD, Responsable des jardins familiaux au Services Espaces Verts (SEVE) de la ville de Nantes

 

Le résumé :

20 personnes au total ont participé à ce RDV D'Écopôle consacré à la problématique de la pollution des sols urbains.

3 chercheurs travaillant sur la question – Béatrice Béchet, Thierry Le Beau et Claire Le Guern – nous ont éclairés sur les enjeux et la réalité de cette pollution dans les sols de nos villes, de nos jardins.

À Nantes, la pollution n'est pas seulement de source anthropique (via les activités humaines), la présence de polluant est également d'origine naturelle comme l'arsenic par exemple qui peut être naturellement présent dans la roche. En passant d'une forme solide à une forme aqueuse, les éléments polluants sont susceptibles de contaminer les potagers via ce processus de solubilisation. C'est leur niveau de concentration de ces éléments qui déterminera le degré de pollution : « c'est la dose qui fait le poison ».

À l'heure actuelle, il n'existe pas de seuil réglementaire pour rendre ou non un sol cultivable (à la différence des seuils qui vont définir la potabilité de l'eau par exemple)

Ensuite, avec Marie-France Ringeard, les intervenants ont abordé les travaux qu'ils ont menés dans le jardin familial des Églantiers à Nantes dans le cadre du projet de recherche POLLUSOLS. L'objectif de POLLUSOLS est de développer un pôle régional sur les pollutions diffuses.

Aux Églantiers, l'étude des sols a permis de mettre en évidence la présence de plomb sur le site. Sa concentration sur certaines parcelles était telle que la ville de Nantes a dû à relocaliser certains jardiniers par mesure sanitaire.

Les participants ont beaucoup échangé avec les intervenants sur la nature des polluants présents, et leur interaction avec les plantes potagères, ainsi qu'également sur la possibilité de faire analyser son sol. Il est ressorti de ces échanges que s'il n'est pas possible de faire analyser son sol (à moins d'y mettre des moyens financiers importants), il s'agit pour les jardiniers conscients de cette problématique, d'être attentifs à l'environnement de leur jardin : l'histoire du sol (présence de telle activité humaine avant, contexte géologique), et la présence de plantes indicatrices qui peuvent renseigner sur la nature du sol, et la présence de tel élément polluant.
Enfin, ce rendez-vous d'Écopôle a permis de mettre en lumière PING, une association qui anime un fablab à Nantes. En s'associant avec un bioingénieur, ils développent un kit d'analyse du sol à faire soi-même pour évaluer la qualité agronomique du sol et la présence d'éléments polluants.

Les supports de présentation :

Étude du jardin des Églantiers

Guide d'échantillonnage des plantes potagères dans le cadre de diagnostics environnementaux

Pour aller plus loin


 

Le 4/04/17 : Pourquoi s'approprier les enjeux énergétiques et comment toucher le plus grand nombre pour changer nos modes de vie ?

Qu'est ce que la transition énergétique implique pour nos modes de vie ?

Que devons-nous changer en profondeur pour relever ces défis ?

À partir des expériences et des témoignages de deux experts et de plusieurs habitants citoyens engagés dans les communautés du grand débat, nous explorerons les conditions pour changer nos modes de vie, indispensables pour relever le défi de la transition énergétique.

Intervenants

  • Armelle LANGARD, Étudiante en psychologie, présidente de l'APNE -  Représentations sociales du Développement Durable et impacts sur les changements de comportements
  • Serge BLONDEL, économiste à l’université d’Angers - Les nudges* : théories et applications. * Mode d'incitation, développé en sciences comportementales, commençant à être adopté en écologie pour motiver le passage des idées aux actes, sans faire culpabiliser ou punir.
  • Familles à énergie positive et zéro déchet

Animateurs  : Joseph Bonnet (Écopôle) et Florian Roquinarc'h (Écopôle)

 

Le résumé :

26 personnes ont participé au Rdv d'Écopôle sur la transition énergétique et les changements de comportements.

Après que Armelle LANGARD (stagiaire sous la direction de Claus WALKSTEIN) nous ait présenté les concepts de changements de comportements et d'attitudes (notions de temporalité et de réversibilités du changement), et une partie des résultats d'une enquête menée sur le campus Tertre entre 2009 et 2016 sur les représentations du Développement Durable (associations d'idées).

Serge BLONDEL (Économiste spécialiste de la micro-économie – Université d'Angers) nous a présenté des théories de la prise de décision et des applications aux nudges (Mode d'incitation développé en sciences comportementales, commençant à être adopté en écologie pour motiver le passage des idées aux actes, sans faire culpabiliser ou punir). Il nous a également démontré par un exercice pratique mené avec les participants que nos actes n'étaient pas toujours aussi réfléchis que nous le pensions.

Par la suite, deux citoyens impliqués dans les communautés du Grand Débat sur la transition Énergétique (Thomas CHEDEVILLE et Benjamin POLLET) nous ont fait part de leur implication personnelle dans les changements de comportements au foyer et de l'intérêt de participer à ces défis dans une perspective d'émulation et de partage. Pour eux l'enjeu aujourd'hui consiste principalement à diffuser et de généraliser ces expériences.

En fin, un échange s'est engagé entre les contributeurs et les participants.

Écopôle met à la disposition du territoire les supports de présentation, ainsi que les coordonnées des intervenants qui peuvent être recontactés directement.

Les supports de présentation :

Représentations sociales du développement durable et changements d'attitudes

Les nudges : théories et applications

Pour aller plus loin

Un document de l'Ademe qui permet d'approfondir les questions de changement de comportement "Changer les comportements, faire évoluer les pratiques sociales vers plus de durabilité".

Vidéo de présentation : introduction vidéo de 3 minutes

changer-les-comportements.pdf
(PDF — 5.14 Mo — 22/09/2016)

 


Le 24/01/17 : Et si notre agglomération produisait sa propre énergie : jusqu'où ?

Comment passer d'un modèle très centralisé et Étatique à un modèle plus local, voire citoyen ; tel est l'un des enjeux de la transition énergétique. Après avoir présenté quelques pistes de production d'énergie renouvelable sur l'agglomération, dont le réseau des CIVAM autour du potentiel bois énergie, nous échangerons et proposerons des pistes de réflexions sur les conditions à mettre en œuvre pour installer ces énergies renouvelables dans un contexte urbain.

Intervenants : Nantes Métropole sur la production d'énergie en local [centrale Photovoltaïque et cadastre solaire], Réseau des Centres d'Initiatives pour valoriser l'agriculture et le milieu rural sur filière bois énergie bocagère + associations naturalistes pour avis sur biodiversité et bocage.
Témoignages d'habitants sur les conditions pour de la production locale.

Laurence Guibert, Civam Défis Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Maryline Guillard, Directrice DEER Nantes Métropole Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Animateurs : Jérome Dyon (ANDE) et Christophe Lachaise (Ecopole) Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le résumé :

Le Rendez-vous d'Écopôle sur la production d'énergie renouvelable du 17 janvier réunissait 35 personnes.

Dans un premier temps, Maryline Guillard (directrice de l'énergie et de l'environnement à Nantes Métropole) a présenté la politique de la collectivité en faveur des énergies renouvelables, et tout particulièrement le soutien au réseau de chaleur et à la production photovoltaïque. Dans le cadre du plan climat, il s'agit de tripler la production d'énergie renouvelable à l'horizon 2030, soit environ 2,5 TWh. Aujourd'hui, seulement 0,7 TWh sont d'origine renouvelable sur les 13,5 TWh consommés sur le territoire métropolitain.

Les responsables du Civam Défis (Symphorien Poisbeau, Véronique Guitton et Laurence Guibert) ont ensuite présenté leurs propositions dans le cadre d'une filière bois énergie. À partir d'une gestion durable de la haie, sur des exploitations engagées vers une mode de production autonome et économe, la plupart de temps en bio, ces paysans ont développé depuis plus de 10 ans une filière d'approvisionnement en bois énergie. Le Civam Défis milite pour alimenter une partie des chaufferies bois de l'agglomération pour valoriser le bois produit et soutenir une agriculture en prise avec les enjeux environnementaux à proximité de la métropole nantaise. Si ces chaufferies-bois participent au développement des énergies renouvelables, il n'en demeure pas moins qu'elles peuvent générer des nuisances.

Catherine Isidore, riveraine de la chaufferie de Ste Luce et membre de l'association locale, témoigne de son expérience et souhaite que les riverains, et pas seulement les usagers, soient associés très en amont des projets. La transparence, l'information et l'accompagnement sont indispensables à la réussite des projets de production d'énergie renouvelable ; leur acceptabilité est à ce prix !

Les supports de présentation :

Vers une gestion pérenne du bocage

L'énergie sur le territoire de Nantes Métropole

Pour aller plus loin

 


Le 13/12/16 : La transition énergétique ne se fera pas sans nous !

Comment mettre en œuvre la transition énergétique à l'échelle de la Région Pays de Loire et la décliner sur l'agglomération ? Quelle place doivent avoir les habitants, les citoyens ? À partir du scénario de Virage énergie Climat Pays de Loire et de témoignages d'initiatives citoyennes, nous échangerons et proposerons des pistes de réflexion voire d'action à mettre en œuvre sur l'agglomération, à l’initiative de ses habitants.

Intervenants :
Virage Energie Climat (Jean Claude Clément et Charles Esmenjaud) – www.virageenergieclimatpdl.org

CoWatt (Eric Bureau) – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Énergies citoyennes en Pays de Loire ECPDL (Claire Legrand) – https://www.eolien-citoyen.fr/reseau-energies-citoyennes-en-pays-de-la-loire-accueil.html

Animation et renseignements : Christophe Lachaise (Ecopole) – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le résumé :
26 personnes ont participé au Rdv d'Ecopole sur la transition énergétique ne se fera pas sans nous. Après avoir entendu Virage Énergie Climat (Jean Claude Clément et Charles Esmanjaud) présenter son scénario de transition énergétique à l'échelle des Pays de Loire, les intervenants ont proposé quelques ordres de grandeur pour une application à l'échelle de l'agglomération Nantaise.
Ensuite, Claire Legrand (Énergie Citoyenne et Pays de Loire) a présenté des exemples d'implication de citoyens dans la mise en place de site de production éolien (éolienne en Pays de Vilaine, en Pays d'Ancenis…). Puis, Éric Bureau a décrit le projet CoWatt qui consiste à développer la production photovoltaïque collective. En fin, un échange s'est engagé pour préciser les propos, pointer les limites actuelles et envisager des collaborations.

Écopôle met à la disposition du territoire les supports de présentation, ainsi que les coordonnées des intervenants qui peuvent être recontactés directement.

Les supports de présentation :

Un scénario de transition énergétique et écologique en Pays de la Loire

Pour une maîtrise locale et citoyenne de l'énergie

 

 
  • Contact
    17 rue de Bouillé
    44000 NANTES
    02 40 48 54 54
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Contact(s)
    Florian Roquinarc'h (chargé de mission développement durable et pratiques urbaines)
  • Téléphone
    02 40 48 56 98
  • E-mail
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.