Connexion

Connexion

Confinement du réseau de l'environnement

23 avril 2020 - 40 jours de confinement : Mot du président et du directeur d'Écopôle au réseau de l'environnement

Voilà plus d'un mois que notre pays et le reste du monde sont figés suite à une crise sans précédent qui remet en question nos modes de vie, nos sociétés et sans aucun doute notre relation au vivant et à la nature.

Dès le 24 mars nous vous avions fait part de l'essentiel des mesures prises par le gouvernement, l’État, mais aussi la ville de Nantes et Nantes Métropole pour palier les difficultés que vous rencontrez dans vos structures. Nous espérons que vous avez pu les solliciter et mettre en place celles qui étaient vitales pour vous. Aujourd'hui elles sont suffisamment connues (voire document 1 en pièce jointe), mais au cas ou vous auriez besoin de conseil, n'hésitez pas à revenir vers nous. Christophe LACHAISE est à votre disposition. Nous attirons votre attention sur la mesure concernant les petites structures de 1 à 3 salariés, dont vous avez le détail dans le document 2 en pièce jointe. Cette mesure peut intéresser certain.e.s d'entre vous.

DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER :

De plus, la CRESS Pays de Loire nous a informé de la veille mise en place par celle-ci concernant les mesures nationales et locales dédiées aux entreprises et aux associations. Un tableau très synthétique et éclairant est actualisé en continu.
La CRESS a également mis en place un service d'information et d'orientation sur les aides et des modalités de remontées d'informations auprès des pouvoirs publics (auprès des cellules animées par la Région et l'Etat tant sur les volets économique qu'associatif) sur les difficultés et besoins repérés.  Plus d'infos : http://www.cress-pdl.org/informations-speciales-covid-19/

Depuis le début du confinement, Écopôle s’est organisé de façon à tenir compte de cette nouvelle situation. Plusieurs projets ou actions ont été reportés ou annulés :

  • le Forum du Réseau de l’environnement a été repoussé en septembre ;
  • un Rendez-vous d’Écopôle, prévu initialement en mai est repoussé ;
  • « Bienvenu dans mon jardin » prévu en juin est annulé
  • les nombreuses animations du programme territoire 0 déchet sont également supprimées ;
  • le Centre de Ressource est bien évidement fermé.

Le Bureau d’Écopôle se réunit régulièrement en visio-conférence. Le Conseil d’Administration de mars a été annulé et celui du 19 mai sera simplifié et vraisemblablement tenu à distance. Notre Assemblée Générale, programmée originellement le 29 avril est reportée à une date qu'il nous est difficile de fixer aujourd’hui.

Néanmoins et dans ce contexte difficile pour tous, Écopôle et toutes ses équipes sont restées très mobilisées. D'abord pour assurer le lien avec vous, notre réseau, nos partenaires, mais également pour construire des propositions de continuité de nos activités.

C’est particulièrement le cas du programme d'éducation au développement durable porté par Écopôle et son réseau à l'échelle de l'agglomération nantaise. Ainsi, les équipes éducatives par programme se sont mobilisées pour construire des contenus pédagogiques numériques envoyés aux enseignants cette semaine. L'enquête menée auprès des enseignant.e.s a mis en évidence le plaisir et l'intérêt de tous les enseignants et enseignantes à cette proposition, qui a nécessité un travail important de toutes les équipes que nous souhaitons chaleureusement remercier ici. Les échanges, les propos recueillis ça et là nous amènent toutefois à redoubler de vigilance. En effet, tout ce travail a été fourni dans le plus grand respect des fondamentaux éducatifs. Tous ces contenus numériques nouveaux et tous ceux déjà à l’œuvre d'ailleurs, contribuent au travers de supports ayant trait à l'environnement aux fondamentaux des programmes pédagogiques de l'éducation nationale. Il ne faudrait cependant pas que l'éducation à respecter et vivre avec son environnement soit sacrifiée. Cette crise a aussi des origines environnementales et il est fondamental que l'éducation à l'environnement fasse partie de ces fondamentaux.

D'une manière générale, il n'y aura pas de démocratie, de compréhension des enjeux et de changement sans éducation (à l'environnement). Écopôle, ses équipes de bénévoles et de professionnels, y travaillent tous les jours, même en temps de confinement, pour que : "les générations futures nous disent merci ! ».

Du point de vue économique, nous avons mobilisé un prêt garanti par l’État pour nous permettre de payer les adhérents engagés dans des actions à nos cotés, en attendant les financements prévus. Nous espérons que ces sommes dues pour le travail effectué avant le confinement, permettrons de soutenir une économie fragilisée en ces temps de crise. Nous sommes conscients que le 11 mai ne sera pas la fin de cette crise. C'est pourquoi, nous négocions au plus près des intérêts du réseau de l'environnement que les engagements de nos partenaires soient honorés. Lorsque les conditions le permettront, nous souhaitons également vous proposer des rencontres, en vidéo ou téléphonique voire en personne pour recueillir vos attentes et faire remonter nos demandes communes auprès de Nantes Métropole.

A ce jour, il paraît difficile de prévoir les semaines et les mois à venir sauf que notre avenir proche ne sera peut être pas si différent de notre présent. Nous ne retrouverons pas une activité "normale" pour notre réseau avant des mois. Comme le reste du monde, nous naviguons donc à vue et tâchons de faire au mieux en fonction des informations sur lesquelles nous pouvons nous appuyer.

La période que nous vivons est rude, tant d'un point de vue personnel que professionnel. Ce n'est qu'en nous serrant les coudes que nous arriverons à passer le cap, mais aussi en réaffirmant nos convictions qui prennent un sens particulier au cœur de cette crise, sanitaire certes, mais environnementale et sociale aussi.Prenez soin de vous et sachez qu'Écopôle est à vos cotés dans ces moments difficiles mais prémices, nous l’espérons, de jours meilleurs.

 Bien à vous toutes et tous.

Yves LE CARS, Président

Christophe LACHAISE, Directeur


24 mars 2020 - 10 jours de confinement

Dans le foisonnement d’information en ces temps de crise, ECOPOLE vous propose de faire le point sur l’essentiel des mesures, décisions et informations qui nous semble importantes de porter à votre connaissance.

La Ville de Nantes est mobilisée pour assurer ses missions de services publics essentiels, notamment pour les associations ici.

Vous retrouverez l’essentiel des mesures prises par la ville à cette adresse : https://metropole.nantes.fr/info-coronavirus

Ainsi, que les 2 communiqués de presse qui présentent en détail les mesures prises à la ville à destination des associations et des actions bénévoles en PJ.

Une enquête flash du Mouvement associatif pour l’aider à poursuivre sa mission d’alerte des pouvoirs publics sur les conséquences de la crise actuelle sur les associations

Il s'agit d'une enquête flash de 20 questions s'adressant prioritairement aux responsables associatifs bénévoles ou salariés.  L'idée est de leur permettre de témoigner des premières difficultés rencontrées par leur association à cause du COVID-19
 
Lien vers l’enquête : http://enquetesv2.recherches-solidarites.org/detail/COVID-19/

Info du 23.03 du Mouvement associatif (cf pièce jointe décryptage loi d’urgence) : mesures applicables aux associations loi d’urgence

Suite au vote ce week-end du projet de loi d’urgence face à l’épidémie Covid-19 veuillez trouver ci-jointe une courte note de décryptage, comprenant les mesures applicables aux associations (soutien économique, soutien à l’emploi, contrats de droit privé et commande publique, vie statutaire). Une série d’ordonnances permettant d’appliquer et préciser ces mesures sont à venir dans les prochains jours/semaines.
Le Mouvement associatif actualisera ce document en conséquence ( il sera disponible dans cette rubrique de leur plateforme en ligne https://lemouvementassociatif.org/covid-19-en-direct-du-gouvernement/)
 
Informations du Mouvement associatif concernant les mesures d’aides aux associations suite aux réunions qu’il a organisées avec le Gabriel Attal, secrétaire d’Etat à la vie associative

  • Sur les aspects économiques, il est bien confirmé que toutes les mesures de soutien annoncées pour les entreprises sont bien accessibles aux associations ayant une activité économique. Entrent dans cette catégorie toutes les associations employeuses, et/ou ayant des obligations fiscales et/ou bénéficiaires de transferts financiers publics. Par ailleurs, France Active a annoncé vendredi plusieurs mesures de soutien, pour les bénéficiaires d’un prêt France Active (prêt Nacre, contrats d’apports associatifs, contrats d’amorçage associatif, prêts participatifs) et pour les bénéficiaires de prêts bancaires garantis par France Active. Le détail des dispositions est accessible ici : https://www.franceactive.org/actualites/france-active-a-vos-cotes-face-a-la-crise/ . D’autres mesures d’accompagnement et de soutien devraient être annoncées dans les prochains jours.

  • Concernant la BPI, une garantie générale des prêts de trésorerie est mise en oeuvre (300 milliards débloqués par le gouvernement) dans la limite d’un million d’euros. Elle s’applique aux TPE, PME, ETI, dont entreprises de l’ESS. Concernant les associations cependant, la BPI a pour l’instant comme doctrine de ne traiter que les dossiers d’associations dont 50% du chiffre d’affaires provient d’activités commerciales. Cette doctrine ne correspondant à aucune définition juridique établie, que ce soit au niveau français ou européen, nous avons déjà alerté le cabinet Attal et le HCESSIS et poursuivrons les démarches, avec l’Udes et ESS Franc pour que l’ensemble des associations ayant une activité économique soit couvert.

Sur l’ensemble de ces mesures, ci-jointe la note actualisée au 20 mars réalisée par le Haut Commissariat à l’ESS et reprenant l’ensemble des dispositifs et des liens utiles

Je vous invite à consulter la newsletter des Ecossolies ICI vous y retrouverez des infos essentielles, notamment pour les entrepreneurs.

DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER :

  1. Communiqué de presse : détail des mesures prises par la ville de NANTES
  2. Communiqué de presse : détail des mesures prises par la ville de NANTES
  3. DECRYPTAGE DE LA LOI D’URGENCE (le mouvement associatif)
  4. Note du Haut Commissariat à l'ESS
  • Contact(s)
    Christophe Lachaise, Directeur